Après avoir développé une gamme de produits recyclables, la marque aux 3 bandes travaillerait sur un nouveau matériau végétal, cette fois-ci à base de champignons.

Un « cuir » végétal à base de champignons

Adidas avait déjà développé une gamme de produits recyclables. La marque veut aller encore plus loin dans son virage écologique.

Il s’agirait d’un « cuir » végétal, qui serait fabriqué à partir de mycélium (une partie d’un champignon). Ce « cuir » végétal serait utilisé pour produire des baskets. Ils ont expliqué avoir commencer à travailler sur ce matériau avec des partenaires, cependant la marque n’a pas laissé fuiter de date de sortie concernant ce futur produit.

Il s’agit d’une nouvelle initiative écolo de la part de la marque. Celle-ci souhaite proposer une version vegan de la classique Stan Smith et s’est engagée à bannir la fourrure de ses produits. De quoi convaincre des clients de plus en plus attachés aux principes écologiques au moment de faire leurs achats.

« Une chaussure créée pour être recréée »

Quand vos chaussures sont usées, qu’en faites-vous ? Vous les jetez. Mais elles ne disparaissent pas. Elles se retrouvent dans des décharges ou des incinérateurs et finissent par se retrouver dans une atmosphère, ou encore parmi les nombreux déchets plastiques des océans.

La prochaine étape est donc de supprimer entièrement le concept de déchet. C’est pourquoi, Adidas a créé la « Futurecraft« . Cette basket sera la première chaussure de running créée pour être recréée.

Cette chaussure s’inscrit dans un projet global, le projet « Futurecraft Loop » qui est une réponse au problème que représentent les déchets plastiques. Les chaussures de sport sont généralement fabriquées à partir d’un mélange de matériaux et d’éléments collés les uns aux autres, ce qui en fait un produit qui ne peut être recyclé qu’en objets de moindre valeur et qualité.

Les chaussures de ce projet reposent sur une approche inédite de la conception de chaussures de performances : elles sont composées d’un seul et unique matériau et assemblées sans aucune colle. Une fois les chaussures en fin de vie, l’utilisateur est mis à contribution puisqu’il doit les retourner à Adidas : elles sont alors lavées et réduites en granules, puis refondues afin de créer le matériau de base d’une nouvelle paire de chaussures, sans aucune perte ni aucun déchet.

N’hésitez pas à rejoindre notre NewsLetter pour recevoir régulièrement un nouvel article sur le cuir et la maroquinerie !

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *