Des études montrent que les matériaux couramment utilisés dans la fabrication des chaussures contribuent à la dégradation de l’environnement et peuvent avoir des effets néfastes sur la santé des travailleurs. Selon l’USDA (Département de l’Agriculture des USA), un mouvement mondial visant à rendre les chaussures plus durables se développe.

Les matériaux biodégradables et traditionnels, des propriétés similaires

La chercheuse de l’Université Auburn, Young-A Lee, et son équipe de recherche ont développé un matériau de substitution biodégradable prometteur en utilisant les sous-produits du thé vert fermenté grâce à une subvention financée par l’Environmental Protection Agency.

De nos jours, les chaussures de ville sont généralement fabriquées à partir d’une variété de caoutchouc, de cuir et de matériaux synthétiques qui mettent des décennies à se décomposer. Lee, en collaborant avec son ancien doctorant, Changhyun Nam, de l’Iowa State University, a proposé de tester la viabilité d’un matériau biodégradable durable par rapport aux matériaux de chaussures traditionnels. Ils ont émis l’hypothèse que les matériaux biodégradables et traditionnels auraient des propriétés similaires en ce qui concerne le confort, la durabilité et la résistance thermique des chaussures.

« Notre équipe de recherche était à la recherche de pratiques de conception en matière de développement durable allant de la fibre à la conception et au développement de produits. Nous avons commencé à explorer d’autres matériaux pour le cuir et les textiles synthétiques, en nous concentrant davantage sur les fibres naturelles« , a déclaré Lee. « Dans le même temps, nous avons également recherché s’il était possible d’utiliser des sous-produits de diverses industries pour générer de nouveaux matériaux pour les produits liés aux vêtements. »

Dans ses recherches à l’Iowa State University, Lee a découvert qu’un matériau cellulosique à base de thé vert se comportait de la même manière que le cuir, sans les mêmes effets secondaires négatifs sur l’environnement. Cependant, une seule couche de ce matériau peut se ramollir sous la pluie ou la neige et perdre sa durabilité. Mais en superposant ce matériau avec d’autres tissus écologiques, il est possible de créer un produit beaucoup plus durable.

Les chaussures de ville en cuir pour hommes sont composées des coquilles supérieure et intérieure, de la semelle intérieure, de la semelle intermédiaire et de la semelle extérieure. Le cuir est couramment utilisé en raison de ses qualités durables, souples et élégantes. Lorsque les chercheurs ont associé une coque extérieure en matériau cellulosique à un tissu à base de chanvre à l’intérieur, et ont utilisé un jean recyclé pour lier les deux, le résultat était un produit respectueux de l’environnement comparable au style et à la durabilité d’une chaussure habillée en cuir.

Feuilles de thé - Blog Maison Trogler
Feuilles de thé – Blog Maison Trogler

Les matériaux biodégradables, plus résistants ?

Une fois que le prototype de chaussure a été conçu, l’équipe de recherche de Lee a testé son épaisseur, son poids, sa perméabilité à l’air, son confort thermique, sa résistance à la traction et sa mouillabilité par rapport au cuir disponible dans le commerce.

Après ces tests, les chercheurs ont découvert que le modèle durable pouvait être utilisé comme coque intégrale de la chaussure en raison de sa légèreté et de sa capacité de circulation de l’air, associées à la nature durable du matériau à base de thé vert fermenté. En termes de confort thermique, le modèle durable a fourni des résultats similaires, voire meilleurs, que le modèle en cuir.

Les phases supplémentaires de la recherche novatrice consistaient en des essais d’usure humaine utilisant le modèle pour confirmer davantage cette découverte. En ce qui concerne le confort et les performances du consommateur, le modèle durable offre plus d’avantages que le modèle en cuir.

Ils ont également constaté que les deux chaussures avaient des niveaux similaires de force de rupture et de flexibilité, ce qui signifie que dans l’ensemble, les chaussures dureraient autant de temps et résisteraient à la même pression avant d’être endommagées. La seule valeur pour laquelle la chaussure en cuir avait un avantage par rapport à la chaussure durable concernait la mouillabilité (la mesure de la perméabilité à l’eau du matériau) et de la durée du séchage.

 

L’étude a conclu que le matériau multicouche biodégradable présentait un potentiel considérable en tant que substitut du cuir. L’importance de cette découverte éclairera les futures explorations de pratiques de vêtements et de chaussures durables dans l’industrie. À partir de cette ligne de recherche, des travaux ont également été réalisés pour créer différents types de produits renouvelables, notamment des chaussures pour bébés, des gilets et des sacs, avec le potentiel de créer des vêtements plus durables.

Source : Auburn University

Si vous êtes intéressés par cette nouvelle tendance, je vous laisse découvrir nos différents articles sur les alternatives au cuir (sémantiquement, nous ne parlons plus de cuir puisqu’il n’est pas composé de peau animale mais par souci de simplicité, dans les articles, nous faisons référence au cuir entre guillemets). Donc que ce soit du « cuir » de raisin, d’ananas, de liège, il y en a pour tous les goûts 😊

Et vous, seriez-vous tenté de vous défaire de vos chaussures en cuir pour des chaussures composées de thé vert ?

N’hésitez pas à rejoindre notre NewsLetter pour recevoir régulièrement un nouvel article sur le cuir et la maroquinerie !

Ce produit vous intéresse ? Contactez-nous pour plus de renseignements !

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *